La nuit a été chaude et Jean-Marie a assez bien dormi tout de même. Il plie sec et c'est avec l'éclairage qu'il démarre ce matin à sept heures; le soleil se lève à peine. Il traverse Mouriès où il fait ses courses du matin. La chaîne des Alpilles se rapproche dangereusement! Il prend son petit déjeuner à Maussane-les-Alpilles. A neuf heures, il entre dans Arles et butte sur l'autoroute à la sortie. Il lui faudra cinquante minutes pour en sortir; il rencontre deux autres cyclistes qui vont aux Saintes-Maries-de-la-Mer, pris au même piège. Ils se concertent, étudient la carte. Pour finir, Jean-Marie prend plein est par la route de Saint-Gilles. C'est alors que l'orage éclate; il n'a que juste le temps de s'équiper! Mais cela ne dure pas; le temps restera menaçant.

Jean-Marie mange à Vauvert après être passé dans une grande zone de vignobles, les Côstières de Nîmes, appellation contrôlée. Sur la route de Lunel, la circulation est absolument infernale! Il y a bien une bande cyclable, mais c'est si peu de chose! Il fait ses courses du soir à la sortie de Andron. Il arrive à Lunel à 14 heures, voit un camping et décide de s'arrêter là. Il s'installe, prend sa douche puis part en reconnaissance pour trouver sa route de demain.

Cet après-midi, il fait une cure de fruits et légumes. C'est fou les cultures maraîchères et les vergers qu'il y a dans cette région.
Il a franchi le Grand Rhône à Arles et le Petit Rhône avant Saint-Gilles. Il a traversé le département du Gard et est maintenant dans l'Hérault.

Quelques chiffres    12€    85km    4h52 de selle    Moyenne 17,4    Maximum 46,7