La nuit est torride, Jean-Marie dort assez mal et se lève très tôt. Il plie sec et quitte le camping à 6h40 toutes lumières allumées. Le soleil n'est pas encore levé, cependant, il fait déjà (ou encore!) chaud, Jean-Marie est en débardeur malgré l'heure matinale.
Il file sur La Grande-Motte; alors qu'il veut continuer sa route vers Carnon-Plage, celle-ci est interdite aux vélos, ce qui l'oblige à traverser La Grande-Motte où il fait ses courses du matin. Il arrive à trouver une Voie Verte qui va le conduire à Palavas-les-Flots. Il emprunte ensuite une quatre voies autorisée aux vélos qui frôle Villeneuve-les-Maguelone et un peu plus loin, la maison d'arrêt. La quatre voies continue plein sud en direction de Frontignan; c'est long mais ça roule bien. Le temps devient menaçant, il essuie quelques gouttes sans plus. L'environnement est très agréable, mais, quelle désolation de voir les bas-côtés de la route, véritable poubelle publique!

A Frontignan, Jean-Marie décide de continuer sur Sète qu'il traverse un peu difficilement; il doit se renseigner plusieurs fois pour trouver la Voie Verte extérieure de l'étang de Thau. Là, le vent lui est favorable et ça roule très bien.
Un cycliste arrive à sa hauteur et commence à lui parler. C'est un ancien directeur de prison. Il interroge Jean-Marie sur son voyage; Jean-Marie lui explique ce qu'il fait et son mode de vie; il précise que ce n'est pas la première fois qu'il fait ce genre de chose. Le monsieur, est très intéressé et surtout impressionné et admiratif au su de l'âge de Jean-Marie. Ce dernier lui donne sa carte avec l'adresse du blog.

Après la traversée de Marseillan-Plage, Jean-Marie arrive assez péniblement à Agde car on dévie les vélos sur une piste infâme, faite de caillasse, à peine praticable; les cyclistes présents manifestent leur mécontentement.
A Agde, Jean-Marie mange et fait ses courses du soir. Il reprend la route vers Béziers. Il traverse Vias; un peu plus loin, un camping est signalé. Pensant qu'il frise les cent kilomètres, Jean-Marie décide de s'arrêter là. Il est 14h30. Il est super bien installé; dans l'immense espace réservé aux tentes, il est seul .... il dispose d'une table et de chaises ainsi que d'un plot pour l'électricité ... c'est le grand luxe!
En face de lui, une marchande de fruits et légumes lui apporte un complément de vitamines!

Quelques chiffres    10€    107km    6h15 de selle    Moyenne 17,1    Maximum 40,8