Plus de peur que de mal hier soir, la foudre est tombée sur un arbre près de la piscine; Jean-Marie a assez bien dormi. Comme il n'y a pas d'herbe, la pluie a transformé le terrain de camping en véritable bourbier. Ce matin, il nettoie au mieux une tente boueuse avant de la plier. A 7h25, il quitte le camping et se tape une grimpette à 11% pour en sortir, moitié en pédalant, moitié en poussant. La journée commence bien! Mais, il fait bon, Jean-Marie est en tenue légère, lumières allumées. A Saint-Julien-sur-Garonne, il achète son pain et des croissants qu'il avale sur place en guise de petit déjeuner.

A Boussens, il achète des bananes; il a tout ce qu'il lui faut pour midi, il n'a plus qu'à rouler. A dix heures, la chaleur arrive et sera torride dans l'après-midi. A l'entrée de Saint-Gaudens, il prend le ring, ce qui lui évite la traversée de la ville. Il est onze heures, ça roule bien, malgré quelques casse-pattes, faux-plats méchants.

A Montréjean, il décide de manger. Il profite de cette pause pour sortir tout son matériel afin de l'exposer au soleil pour qu'il sèche. Le linge, lui, a séché sur les tendeurs en roulant. C'est ainsi les lendemains de pluie! Il est sur un emplacement neutre en bord de route, non loin d'un Lidl. Il est le point de mire de tous les passants! Les gens doivent se poser des questions! Enfin, tout sèche très vite et Jean-Marie a vite fait de reconditionner son vélo.

Il prend ensuite la direction de Lannemezan, en passant par Pinas. La traversée de la ville va très vite; il se dirige alors vers Capvern, son point de chute. A l'entrée du village, il voit un LeaderPrice et s'arrête pour faire ses courses du soir. Puis, brusquement, une énorme pancarte affiche un camping à ... 20 mètres! On est presque dedans quand on voit la pancarte!!! Il est 15 heures. Le camping est quasi vide et, quel bonheur, il y a de la belle pelouse! Et aussi un chien qui ne quitte plus Jean-Marie!

Il est maintenant dans les Hautes-Pyrénées; il aperçoit le Pic du Midi.
Au moment de notre communication, le tonnerre gronde, puis, la pluie arrive ...
Il n'y a rien au camping, si Jean-Marie veut une bière fraîche, il doit aller au village, à 500 mètres. Il y a une boulangerie qui fait aussi des pizzas et qui vend des boissons fraîches.

Quelques chiffres    10€    92km    5h53 de selle    Moyenne 15,6    Maximum 49